LA CERAMIQUE ET LA POTERIE

Céramique et poterie, deux termes pour parler de la mise en forme de l'argile et de sa transformation à température élevée en une matière dure et résistante.

Alors que la CERAMIQUE a une connotation artistique, la POTERIE désigne à la fois un objet en terre cuite et le lieu où cet objet est réalisé, la connotation est utilitaire et artisanale.

De la pâte à l'objet

De très fines particules arrachées aux rochers par l’érosion se déplacent dans l’espace et dans le temps pour former des gisements d’argile aux couleurs et propriétés spécifiques. L'argile humide est malléable et peut être mise en forme par diverses techniques. Au contact de l'air, l'argile sèche, durcit et devient friable. Afin d'obtenir une terre cuite résistante à l'eau et aux chocs, il est nécessaire de procéder à une cuisson à température élevée.
Glaise, terre et pâte céramique sont d’autres termes désignant l’argile.

Pains d'argile brune, noire, blanche et rouge
Les variétés d'argile

L'argile fine, sans additifs, est adaptée aux petits modelages et au tournage.

L'argile chamottée contient des petits morceaux de terre cuite broyés qui facilitent le montage et le séchage de grandes pièces.

La terre-papier, argile cellulosique ou paperclay, contient des fibres de cellulose issues du papier. La présence de fibres apporte une grande liberté pour le montage des pièces, leur séchage et la cuisson.
La terre-papier séchée est compacte et se passe de cuisson pour des créations décoratives.

L'argile autodurcissante ne nécessite pas de cuisson. En séchant à l'air elle s'affermit, puis durcit par la présence d'une résine. Elle ne doit pas être mise en contact direct avec de l'eau ou des aliments. Ce type d'argile est adapté aux objets décoratifs de petite taille.

La faïence est une argile pouvant être cuite jusqu’aux alentours de 1000°C sans se déformer.

Le grès et la porcelaine supportent des températures de 1200 voire 1300°C.

La barbotine d'argile
Les consistances de l'argile

L'argile absorbe de l'eau jusqu'à devenir liquide et restitue cette eau en séchant. Le processus est réversible tant qu'elle n'est pas cuite. L'utilisation de l'argile est étroitement liée à la quantité d'eau qu'elle contient.

L'engobe est formé par de l'argile contenant de l’eau jusqu'à être liquide. Coloré ou non, l'engobe est utilisé pour la décoration.
L'engobe de coulage sert à la réalisation de pièces dans des moules en plâtre.

La barbotine est une terre à la fois liquide et épaisse. Elle sert à coller des anses ou des décors, ainsi qu'à assembler deux éléments lors du modelage.

L'argile de tournage doit être molle et ne pas poser de résistance à la pression d'un doigt.

L'argile de modelage est commercialisée à bonne consistance et prête à l’emploi. Elle résiste modérément à la pression d'un doigt.

Le modelage dans la masse
Le modelage dans la masse

La mise en forme basique consiste à prendre un morceau d’argile tenant dans une main et le rouler sur la table pour en faire une boule.

Bol
Un doigt enfoncé dans une boule de terre forme une ouverture à partir de laquelle la paroi pressée est affinée progressivement.

Buste
Une boule d'argile est pressée entre les mains pour être mise en forme. De la terre molle est rajoutée selon besoin.

Personnage
Une réalisation peut être montée à partir de divers éléments de base mis en forme. Ces éléments sont assemblés après avoir gratté les zones de contact et les avoir couvertes de barbotine.

Plaques d'argile avant assemblage
Le montage en plaques

Une plaque s'obtient en étalant l'argile sur une toile de jute ou toute autre surface absorbante à l'aide d'un rouleau en bois.

Découpée, elle est laissée à l'air libre pour gagner en fermeté avant d'être utilisée.

Les plaques sont assemblées soigneusement : les zones de contact, préalablement striées et enduites de barbotine, sont ensuite pressées vigoureusement l'une contre l'autre.

La pose d'un fin boudin d'argile dans le creux de l'assemblage renforce la soudure.

Colombins avant assemblage
Le montage en colombins

Un colombin s'obtient en roulant un boudin d'argile sur le plan de travail. Les mains appuient d'une pression égale dans un ample mouvement de va et vient.

Les colombins empilés, soudés puis lissés forment les parois.

Lorsque la terre est molle chaque colombin est assemblé en repoussant simplement de la matière vers le colombin en place.

Lorsque la terre est un peu ferme il faut strier et mettre de la barbotine sur les zones en contact.

C'est en variant la longueur des colombins qu'un pot s'évase ou se referme.

Le tournage de l'argile
Le tournage

Une boule d'argile en rotation sur un tour de potier est mise en forme par la simple pression des mains et se fait en plusieurs étapes:

1. La terre molle bien pétrie est d'abord centrée sur le plateau;

2. La pression d'un doigt en son milieu forme une ouverture;

3. Une pression vers l'extérieur agrandit l'ouverture et préfigure la paroi;

4. La pression sur la paroi permet de monter la pièce et de la mettre en forme.

Défournement d'un four raku
La cuisson de l'argile

La cuisson de l'argile se fait après un séchage complet, à la fois lent et progressif.
Les pièces de grande taille sont évidées pour faciliter le séchage.

Le four électrique permet de contrôler la montée en température de la cuisson de l'argile et d'obtenir des émaux de couleurs variées.

Les cuissons primitives sont dépendantes du vent et de la pluie. Tous types de combustibles sont utilisables, mais la chauffe doit être progressive. L'argile se couvre de belles teintes flammées.

Le four raku, placé en extérieur, est chauffé au bois ou au gaz. Le défournement se fait à l'aide d'une longue pince et de protections thermiques lorsque l'émail est en fusion.

C'est avec le four au gaz que l'on obtient des émaux subtilement nuancés. La conduite de la cuisson agit sur l'apport d'oxygène, provoquant une atmosphère tantôt oxydante, tantôt réductrice.

    L'argile fine, sans additifs, est adaptée aux petits modelages et au tournage.

    L'argile chamottée contient des petits morceaux de terre cuite broyés qui facilitent le montage et le séchage de grandes pièces.

    La terre-papier, argile cellulosique ou paperclay, contient des fibres de cellulose issues du papier. La présence de fibres apporte une grande liberté pour le montage des pièces, leur séchage et la cuisson.
    La terre-papier séchée est compacte et se passe de cuisson pour des créations décoratives.

    L'argile autodurcissante ne nécessite pas de cuisson. En séchant à l'air elle s'affermit, puis durcit par la présence d'une résine. Elle ne doit pas être mise en contact direct avec de l'eau ou des aliments. Ce type d'argile est adapté aux objets décoratifs de petite taille.

    La faïence est une argile pouvant être cuite jusqu’aux alentours de 1000°C sans se déformer.

    Le grès et la porcelaine supportent des températures de 1200 voire 1300°C.

    Pains d'argile brune, noire, blanche et rouge

    L'argile absorbe de l'eau jusqu'à devenir liquide et restitue cette eau en séchant. Le processus est réversible tant qu'elle n'est pas cuite. L'utilisation de l'argile est étroitement liée à la quantité d'eau qu'elle contient.

    L'engobe est formé par de l'argile contenant de l’eau jusqu'à être liquide. Coloré ou non, l'engobe est utilisé pour la décoration.
    L'engobe de coulage sert à la réalisation de pièces dans des moules en plâtre.

    La barbotine est une terre à la fois liquide et épaisse. Elle sert à coller des anses ou des décors, ainsi qu'à assembler deux éléments lors du modelage.

    L'argile de tournage doit être molle et ne pas poser de résistance à la pression d'un doigt.

    L'argile de modelage est commercialisée à bonne consistance et prête à l’emploi. Elle résiste modérément à la pression d'un doigt.

    La barbotine d'argile

    La mise en forme basique consiste à prendre un morceau d’argile tenant dans une main et le rouler sur la table pour en faire une boule.

    Bol
    Un doigt enfoncé dans une boule de terre forme une ouverture à partir de laquelle la paroi pressée est affinée progressivement.

    Buste
    Une boule d'argile est pressée entre les mains pour être mise en forme. De la terre molle est rajoutée selon besoin.

    Personnage
    Une réalisation peut être montée à partir de divers éléments de base mis en forme. Ces éléments sont assemblés après avoir gratté les zones de contact et les avoir couvertes de barbotine.

    Le modelage dans la masse

    Une plaque s'obtient en étalant l'argile sur une toile de jute ou toute autre surface absorbante à l'aide d'un rouleau en bois.

    Découpée, elle est laissée à l'air libre pour gagner en fermeté avant d'être utilisée.

    Les plaques sont assemblées soigneusement : les zones de contact, préalablement striées et enduites de barbotine, sont ensuite pressées vigoureusement l'une contre l'autre.

    La pose d'un fin boudin d'argile dans le creux de l'assemblage renforce la soudure.

    Plaques d'argile avant assemblage

    Un colombin s'obtient en roulant un boudin d'argile sur le plan de travail. Les mains appuient d'une pression égale dans un ample mouvement de va et vient.

    Les colombins empilés, soudés puis lissés forment les parois.

    Lorsque la terre est molle chaque colombin est assemblé en repoussant simplement de la matière vers le colombin en place.

    Lorsque la terre est un peu ferme il faut strier et mettre de la barbotine sur les zones en contact.

    C'est en variant la longueur des colombins qu'un pot s'évase ou se referme.

    Colombins avant assemblage

    Une boule d'argile en rotation sur un tour de potier est mise en forme par la simple pression des mains et se fait en plusieurs étapes:

    1. La terre molle bien pétrie est d'abord centrée sur le plateau;

    2. La pression d'un doigt en son milieu forme une ouverture;

    3. Une pression vers l'extérieur agrandit l'ouverture et préfigure la paroi;

    4. La pression sur la paroi permet de monter la pièce et de la mettre en forme.

    Le tournage de l'argile

    La cuisson de l'argile se fait après un séchage complet, à la fois lent et progressif.
    Les pièces de grande taille sont évidées pour faciliter le séchage.

    Le four électrique permet de contrôler la montée en température de la cuisson de l'argile et d'obtenir des émaux de couleurs variées.

    Les cuissons primitives sont dépendantes du vent et de la pluie. Tous types de combustibles sont utilisables, mais la chauffe doit être progressive. L'argile se couvre de belles teintes flammées.

    Le four raku, placé en extérieur, est chauffé au bois ou au gaz. Le défournement se fait à l'aide d'une longue pince et de protections thermiques lorsque l'émail est en fusion.

    C'est avec le four au gaz que l'on obtient des émaux subtilement nuancés. La conduite de la cuisson agit sur l'apport d'oxygène, provoquant une atmosphère tantôt oxydante, tantôt réductrice.

    Défournement d'un four raku

Argile au Tour

Un tour de potier permet de mettre en forme une boule d’argile en rotation avec la simple pression des doigts.
Vers l’âge de 8 ans, un enfant peut commencer à s’initier à cette technique avec un tour à poser sur une table fonctionnant sur piles et de préférence adaptable au secteur.

Quelle argile utiliser ?
Quelle doit être la consistance de l’argile ?
Comment s’installer ?
Quels sont les gestes du tournage ?

Des pas à pas illustrés montrent comment réaliser une forme ouverte ou resserrée, comment monter une paroi droite, oblique ou bombée, comment travailler un bord ou rajouter un élément.

Tout au long des 44 pages truffées d’astuces et de conseils, le livre propose 16 réalisations de la plus simple à la plus complexe : pot rond ou ovale, porte-crayons, cache-pot, assiette, photophore, tambour, personnages, boîte, pichet, vases…

Aux éditions Fleurus - ISBN 2215075961 (2004) - ISBN 2215079975 (2006)

Argile au Tour, couverture du livre
Argile au tour, couverture du livre

La Poterie avec les Enfants

Ce manuel de 136 pages s'adresse à l'adulte souhaitant découvrir ou approfondir la connaissance de la poterie et accompagner l'enfant dans la pratique.
Du simple modelage séché à l'objet émaillé, le travail de l'argile s'adapte au matériel à disposition.

Comment préparer l'argile trouvée dans la nature ?
Quelle argile acheter ?
Comment utiliser l'argile autodurcissante ?
Qu'est-ce que la terre-papier ?
Quelle doit être la consistance de la pâte ?
Comment éviter les fissures ?
Comment recoller un morceau cassé ?
En cas de cuisson, quel type de four choisir ?

50 thèmes de réalisations sont expliqués en pas à pas et classés par degrés de difficulté et d'intérêt selon l'âge.

Aux éditions Eyrolles - ISBN 9782212117417 (2006-2010) - ISBN 9782212139327 (2014-2015-2017)

La Poterie avec les Enfants, couverture du livre
La Poterie avec les Enfants, couverture du livre

La Terre-papier, techniques et créations

La terre-papier est un mélange d'argile et de fibres de cellulose provenant d’une pâte à papier.
La présence de fibres réduit nombre de contraintes techniques propres à l'argile et ouvre de nouvelles voies de création.

Qu'est-ce qu'une fibre ?
Comment fabriquer la terre-papier ?
Quel papier utiliser ?
Quelles sont les propriétés de la terre-papier ?
Dans quel cas utiliser la terre-papier?

Modelage traditionnel ou mise en forme non conventionnelle, cet ouvrage de 168 pages aborde les notions de base nécessaires aux débutants.
Les céramistes ayant travaillé avec la terre-papier pourront trouver réponses à leurs questionnements et l'utiliser au mieux.
Sans cuisson, la terre-papier est un matériau de création polyvalent et recyclable.

Aux éditions Eyrolles - ISBN 9782212122930 (2008-2011) - ISBN 9782212144581 (2016)

La Terre-papier, couverture du livre

Handbuch Paperclay, Techniken – Ideen – Projekte

Das « Handbuch Paperclay - Techniken - Ideen - Projekte » von Liliane Tardio-Brise ist wertvoll um diesen Werkstoff zu verstehen und bestens zu benutzen.

Die Besonderheiten von Ton, Papier und Zellulosefasern werden analysiert sowie die spezifischen Eigenschafften ihrer Vermischung. Paperclay selbst vorzubereiten ermöglicht den Anteil der Fasern anzupassen, aber auch ausgetrocknete Tone und Altpapiere zu benutzen.

Das Buch ist dem Keramiker sowie dem Neuling förderlich und eröffnet neue Wege für Gestaltung in ganz anderen Bereichen. 163 Seiten zur Entdeckung von herkömmliche, neue und unerwartete Anwendungen, abgebildete Schritt zu Schritt Aufbauen, Werke von berühmten Künstler und eine vollständige Bibliographie.

Aus dem Französischen von Ansgar Tolksdorf
Hanusch Verlag - ISBN : 978-3936489576

Handbuch Paperclay, couverture du livre traduit en allemand
Liliane Tardio-Brise - ceramique.poterie.free.fr - Tous droits réservés - 2018