La terre-papier
La poterie avec les enfants
Argile au tour
site en anglais

La cuisson de l'argile

Avant d'être cuite l'argile doit être bien sèche.

Lors de la cuisson la montée en température est tout d'abord lente, environ 100°C par heure durant 5 heures, pour éliminer progressivement l'eau de constitution de l'argile et éviter l'éclatement des pièces.
Cette première cuisson ou cuisson du biscuit se poursuit ensuite à pleine puissance jusqu'à 900°C.

Une seconde cuisson est nécessaire pour fixer les émaux.
La température à atteindre est celle de la fusion de l'émail. Elle est propre à chaque émail est varie de 700 et 1300°C. Elle ne doit jamais dépasser la température de maturation de l'argile qui subit tout d'abord des déformations, puis fond au-delà.

four électrique

Un four électrique permet de cuire facilement l'argile et d'obtenir des émaux de couleurs variées.

émail bleu
four primitif

Les cuissons primitives, dans un four monté en plein air, sont dépendantes du vent et de la pluie. Tous types de combustibles sont utilisables, mais la chauffe doit être progressive.
L'argile se couvre de nuances subtiles.

nuances de terre cuite
four raku au gaz

Le four raku est placé en extérieur, il est au bois ou au gaz.
Le défournement a lieu lorsque l'émail est en fusion, vers 900-1000 °C, à l'aide d'une longue pince et de protection thermiques. Le choc thermique fait craqueler l'émail.

émail blanc craquelé
émail cuit en réduction

C'est avec un four à bois ou au gaz que l'on obtient des émaux fortement nuancés aux couleurs subtiles.
La conduite de la cuisson agit sur l'apport d'oxygène, provoquant une atmosphère tantôt oxydante, tantôt réductrice.

accueil